tête en l'air, moi ?

Publié le par Yellowine

Bon. Si cette pathétique mésaventure ne s'était pas répétée, personne n'en aurait rien su (à part mon chéri), je l'aurais flashouillé pour qu'il oublie ce petit épisode qui le fait tant rire (pas moi).
Malheureusement j'ai recommencé. Alors qu'une fois m'avait laaaargement suffit, je m'étais dit "cette leçon-là tu l'oublieras pas !". Bah....si.

Voilà ce qui s'est passé la 1ère fois.

Un vendredi soir après le boulot, avec mon chéri, on va se mêler à la foule de ménages qui va faire ses courses au big supermarché du coin, le truc où tu fais des courses pour le mois, c'est à 20 bornes mais tu t'en fous t'as l'impression que c'est moins cher là-bas.
Jusque-là rien d'inhabituel.
On arrive, je me gare (c'est moi qui conduis) (ouaaaais trop bien une place tout près de l'entrée, comme ça on va pas pousser le chariot sur tout le parking en repartant).
On sort de la voiture (alors je précise là que c'est une petite voiture simple qui n'a pas la fermeture centralisée des portes - bon y a quand-même les vitres électriques et la radio qu'on peut régler grâce à une manette juste sous le volant trop TOP je m'en suis toujours pas remise breeeeef). On prend les cabas (prévoyants, huhu), chacun ferme sa porte, on avance.

Et puis là j'ai une sensation bizarre, comme si j'étais en petite culotte sur le parking, avec un vent frais pour bien me faire remarquer qu'il me manque quelque chose.... Pourtant j'ai beau chercher, je ne vois pas ce qu'il me manque... J'ai bien mon sac à main, mais.....
Je commence à paniquer, y a un truc qui cloche, un réflexe qui n'a pas pu être réalisé....
LES CLES !!  Je fouille dans mon sac. J'interroge mon chéri... qui regarde par le fenêtre et me dit "ah bin elles sont là dedans, tes clés ! ". Oups. Je les ai oubliées sur le neimann (neimann ? bref.)(et oui, pour fermer la porte, on utilise pas la clé, on pousse simplement le petit bitoniau).

Nous voilà donc comme deux cons devant la voiture fermée, les clés à l'intérieur (et bien en évidence s'il vous plaît, avec le big porte-clés et le métal qui brille bien avec les lampadaires). Et un seul jeu des clés sur nous, l'autre étant sagement dans le tiroir à la maison. A 20 bornes de là, donc. Sachant que comme tout bon méga-big-magasin pas cher qui se respecte, on est dans une zone industrielle bien à l'écart de la ville.
Après la mini-engueulade inévitable "naaaan mais j'y crois pas, mais où t'as la tête ! mais à quoi tu penses !!" " nan mais c'est toi qui m'a déconcentrée en me demandant le jeton du caddie" " ha et cherche pas d'excuses, hein !", il fallait agir.

On décide donc que je reste à côté de la voiture pendant que monsieur va attraper un bus, choper les clés à la maison et revenir en bus - on ne vient ici qu'en voiture donc on ne connaît pas trop, on espère qu'il y a une ligne de bus qui passe par ici, on espère qu'à cette heure-ci y a encore des bus.
Après un quart d'heure, je le vois revenir. Supeeeer !!! (le vert étant la couleur de l'espoir) je ne peux m'empêcher d'être trop contente ! déjà ???!!!
Mais non pas déjà, pffff imbécile, c'est juste qu'il n'a pas trouvé de bus.

Plan B. Je (on) décide que JE - car de 1 c'est moi qui ai fait la connerie et de 2 monsieur ne sais pas parler allemand - ah oui car nous sommes en Allemagne, aurais-je oublié de le préciser - irai demander aux couples (pas aux hommes seuls) qui ont l'air gentils et qui sont en train de ranger leur tonne de courses dans leur coffre si par hasard ils n'iraient pas dans ma direction... Bilan après 10 couples interrogés : nichts.

Plan C : bon bin on va payer le taxi.
(le plan D = casser la vitre arrière pour récupérer les clés a immédiatement été écarté car on était bien devant l'entrée du magasin, pas mal de passage, pas envie que les gens appellent les flics, en plus une voiture étrangère oh mein Gott sûrement volée et vas-y que je t'explique que (un truc pas bien) tout ça en allemand.)
Donc, on se dit : taxi. Hum. Comment qu'on fait pour choper un taxi dans une zone où tout le monde est à voiture - que y a rien d'autre que ce foutu magasin 5 km à la ronde. Et c'est là que tu discutes avec des types hyper sympas qui te rigolent au nez "bin vous avez pas de téléphone portable, tout le monde en a un de nos jours AHHAHAHAHA", breeeef, pour en arriver à chialer devant la dame de l'accueil du magasin, qui gentiment m'appelle un taxi. OUF.

Le taxi arrive, bien sûr moi j'ai pas assez d'espèces sur moi, et vas-y que je te fais arrêter au distributeur (de MA banque, hein, sinon c'est 5 euros de frais)(la classe, hein ?), vas-y que je te monte les 7 étages - j'avais presque envie de dire "en courant", mais non quand-même y a un ascenseur - vas-y que je te retourne tout le bureau car je sais plus où PRECISEMENT elles sont ces foutues clés, vas-y que je te remonte dans le taxi, vas-y qu'on se retape les 20 bornes pour retourner au magasin.

SAUVéS.

Pendant ce temps-là, mon chéri était resté près de la voiture, mais il était rentré dans le magasin car un peu froid (cet épisode remonte à quelques mois). (Il devait surveiller car pas envie que quelqu'un d'autre me casse la vitre que je n'avais pas voulu casser moi-même tout ça pour me piquer ma bagnole). Et il me raconte en me rejoignant qu'il a vu les gens se marrer en remarquant le trousseau de clés à l'intérieur... ha ha ha.

Bon donc après ça, normalement, on vérifie 3 fois si on a bien ses clés avant de fermer sa porte.

Ha ha ha. Oui, sauf hier.


Hier, donc, on se gare au centre commercial, on fait notre petite balade, et dans l'escalator qui mène au parking, je commence à sortir mes clés. que je ne trouve pas.
Là je commence à flipper "putain, y a des picks-pockets ici ???? j'aurais pas cruuuuuu".
Nan nan, les clés sont bien là, elles scintillent grâce aux néons du parking, près du volant. Argggghhh !

Mais cette fois heureusement, mon chéri aveit le double avec lui hihihi.
Il me dit "tu mériterais de rentrer à pieds !"

J'ai rien répondu, mais dans ce cas lui aussi il aurait dû rentrer à pieds car il a pas le permis hou houhou à moi de rire maintenant !





Publié dans bla bla

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
4
Hihi !!!<br /> Je ris, mais bon j'ai fait pire...<br /> J'avais à l'époque une super5 et j'avais laissé les clés à l'intérieur et Valentine aussi que je venais d'attacher dans son siège auto !!! Mais bon, de nature plutôt zen, comme j'étais en bas de chez moi j'ai demandé au concierge qui savait ouvrir les voitures sans clés, trop cool ! Valentine n'a même pas été traumatisée, elle riait de nous voir tourner autour de la voiture.<br /> Je n'ai pas récidivé, mais combien de fois ai-je oublié les clés de l'appart ? Mon chéri a fini par afficher sur la boîte aux lettres de l'immeuble, bien en vue "Pour petite tête : aller chez la voisine récupérer les clés".<br /> Je crois qu'on ne se refait pas !
Répondre
Y
<br /> Oui, j'espère que je ne ferai qu'oublier des clés, et pas mon gosse (ou alors que je m'en rendrais compte tout de suite et pas à la fin de la journée hum).<br /> Une fois qqn m'a ouvert ma voiture sans clés, bin ça n'est pas passé inaperçu : portière déformée. grrrr !<br /> <br /> <br />